ICI ET LÀ-BAS Électrification d’une l’école à Madagascar

Ce projet a pour but d’électrifier l’école primaire d’un village malgache, Ampahan-tany, dans une démarche éco responsable.
Ce village qui se situe près du canal des Pangalanes, sur la côte Est de l’île est représentatif des difficultés du pays, où près de 95% des familles vivent en dessous du seuil de pauvreté (avec moins d’1€/jour…). Ce village isolé, à 9h de bateau de la plus grande ville de la région, se trouve à 17 km de la première route.

Nous avons tout de suite été sensibles aux actions que menait cette association dans ce village malgache, à l’autre bout de la planète, au milieu de nulle part ! Son engagement, et ses actions pour un programme de développement durable autonome, nous ont séduits.
C’est ainsi que nous nous sommes engagés à installer des panneaux photovoltaïques à l’école primaire de ce village.

L’électrification de cette école est nécessaire pour deux grandes raisons. Tout d’abord, il faut savoir que pendant cent jours de l’année, les cours sont interrompus à cause des cyclones ou des pluies intenses qui assombrissent fortement les salles de classe. D’autre part, l’électricité permettra aussi aux adultes (qui ont été nombreux à en exprimer la demande) de suivre des cours du soir. A l’heure actuelle, le taux d’illettrisme du pays est en effet très élevé, avec 70 % ! Cette électrification bénéficiera donc aux enfants comme aux adultes. Au-delà de l’action de solidarité, sachant que nous allons travailler avec des jeunes malgaches inscrits dans un stage de pré – professionnalisation, nous allons partager un quotidien qui va nous permettre d’échanger et de connaître de plus près les conditions de vie des jeunes et leur pays. En plus, le site d’hébergement que propose l’association, nous fera vivre au plus près de la population et entrevoir les difficultés de vie : nous irons chercher l’eau à la rivière, les soirées seront éclairées à la bougie, nous cuisineront nos repas comme les malgaches (au charbon de bois), sans moyen de communiquer avec l’extérieur (pas de téléphone, ni d’internet).

A notre retour, nous proposerons à tous nos partenaires un reportage vidéo retraçant notre mission. Nous attendons beaucoup de ce projet, qui marquera notre vie, nous fera grandir en comprenant mieux le fonctionnement de nos sociétés respectives.

Voir en ligne : Contribuez au projet